Pourquoi Votre Carte De Débit Prépayée A Besoin D'une Assurance FDIC

Pour des millions d'Américains, une carte de débit prépayée remplace un compte courant pour effectuer des achats et payer des factures. Mais contrairement à la plupart des comptes bancaires traditionnels, une carte prépayée ne garantit pas que vous récupérerez votre argent si l'émetteur de la carte fait faillite.

Certaines cartes prépayées n'offrent aucun recours en cas de fuite de l'émetteur ou en cas de fraude ou de vol, contrairement aux cartes de crédit et aux cartes de débit bancaires. Certains bénéficient d'une protection contre la fraude, tandis que d'autres sont assurés par la Federal Deposit Insurance Corp., ce qui signifie que le gouvernement couvre les pertes jusqu'à 250 000 $ en cas de défaillance de votre société de cartes, à condition que vous ayez enregistré la carte à l'avance.

Pour combler ces lacunes, le Bureau de la protection financière des consommateurs a annoncé à la fin de l'année dernière de nouvelles protections fédérales visant à tenir les émetteurs de cartes responsables de la sécurité et de la clarté concernant les frais et les services. La réglementation offre des protections contre la perte ou le vol, par exemple en plafonnant votre responsabilité à 50 $ sur les frais frauduleux si vous signalez l'incident dans les deux jours. Les nouvelles règles entreront en vigueur le 1er octobre.

Conseils d'experts sur l'utilisation des cartes de débit prépayées

s'est entretenu avec Thaddeus King, responsable du projet de services bancaires aux consommateurs chez Pew Charitable Trusts, et Christina Tetreault, avocate au sein de l'équipe des services financiers de Consumers Union, au sujet des nouvelles règles, de leur incidence sur la couverture d'assurance FDIC et de leur importance pour les consommateurs comparer les cartes de débit prépayées avant d'acheter.

Les émetteurs de cartes prépayées sont-ils tenus d'assurer les fonds auprès de la FDIC ?

Tetreault : Ils ne le sont pas, mais ils sont tenus en vertu des nouvelles règles] de divulguer si les comptes sont protégés par une assurance-dépôts. De toute évidence, notre conseil aux consommateurs est de choisir une carte qui l'a. … Le fait que les consommateurs puissent choisir est certainement une amélioration. La meilleure protection serait d'avoir une protection d'assurance-dépôts] exigée par les nouvelles règles, ce qu'ils n'ont pas.

King : Avec les nouvelles règles de divulgation, il doit être écrit très clairement que vous offrez ou non une protection d'assurance FDIC. C'est un changement, car avec beaucoup de ces cartes, même si elles sont assurées par la FDIC, c'est très difficile à voir du point de vue du consommateur. Cela n'a peut-être été divulgué qu'en profondeur dans les termes et conditions. Un consommateur ne va probablement pas chercher cela.

Pourquoi votre carte prépayée devrait-elle avoir une assurance FDIC ?

Tetreault : L'assurance-dépôts protège les consommateurs contre la perte de leurs fonds si l'émetteur fait faillite. C'est une protection importante pour vous assurer que vos fonds sont en sécurité, et c'est une protection que nous encourageons tous les fournisseurs à offrir et tous les consommateurs à acheter.

Comment la plupart des cartes prépayées sont-elles structurées ?

King : Typiquement, il y a un gestionnaire de programme et un émetteur, une banque qui détient l'argent. Tant que le gestionnaire de programme conserve des informations sur les personnes qui ont le compte et sur le montant d'argent dont elles disposent, cet argent est assuré par la FDIC.

Donc, le gestionnaire de programme doit garder un œil sur qui a de l'argent dans le compte, mais il incombe au consommateur de se manifester, pour ainsi dire, en enregistrant la carte, n'est-ce pas?

Tétreault : Absolument. Et nous encourageons les consommateurs à enregistrer leur carte. Dans certains cas, selon la carte, cela ouvre également d'autres fonctions de la carte, comme la possibilité de payer des factures.

Que se passe-t-il si un consommateur essaie d'utiliser la carte et découvre qu'elle n'est plus valable ? Y a-t-il un recours ?

Tétreault : Si la carte n'est pas enregistrée, il n'y a aucun recours. Si votre carte est enregistrée et que le fournisseur dans le contrat dit qu'il limitera vos pertes si vous le signalez, et que vous le signalez tout de suite, alors vous avez un recours, mais cela varie d'une carte à l'autre car c'est contractuel selon les règles de la carte.

Assurez-vous d'être protégé

On estime que 23 millions de personnes utilisent régulièrement des cartes prépayées chaque mois, selon les Pew Charitable Trusts. Soyez prudent lorsque vous choisissez une carte, car elles varient beaucoup.

Il est important de magasiner pour trouver la meilleure offre, pour ce que vous voulez dans une carte et ce que vous êtes prêt à payer. Avant d'acheter une carte prépayée, assurez-vous qu'elle est assurée par la FDIC et n'oubliez pas d'enregistrer la carte pour bénéficier des protections qu'elle offre.

» PLUS : les meilleures cartes de débit prépayées de

]

Fabien Droz
Fabien Droz Une carte de débit prépayée avec assurance FDIC protège votre argent si l'émetteur de la carte devient insolvable. Cependant, toutes les sociétés de cartes ne l'ont pas, alors choisissez avec soin.