5 Mythes Sur Les Récompenses De Voyage Qui Pourraient Vous Coûter Cher

Il y a vingt-quatre ans, j'en savais si peu sur les primes de voyage que j'ai fait le tour du monde sans m'inscrire à un seul programme pour grands voyageurs. Ces points et miles perdus me hantent toujours.

Avance rapide jusqu'à l'été dernier, lorsque notre famille a passé deux nuits dans un hôtel de luxe à Venise, en Italie. Notre chambre aurait coûté 1 500 €, soit environ 1 700 $, par nuit. Grâce aux points que j'avais accumulés avec une carte de crédit avec récompenses voyages, ce séjour exagéré était gratuit.

Il y a certainement une courbe d'apprentissage en ce qui concerne les récompenses de voyage, mais retarder vos études peut être coûteux si vous aimez voyager. Par exemple, de nombreuses personnes se méprennent sur la valeur des points, surestimant ou sous-estimant le nombre de voyages gratuits qu'elles peuvent obtenir, selon un récent sondage.

Les gens commettent également l'erreur de conserver des soldes sur ces cartes (les récompenses ne compenseront pas le coût élevé du paiement des intérêts), et beaucoup trop de gens gagnent des récompenses qu'ils n'échangent pas, ce qui se traduit par des milliards de dollars de valeur potentielle. laissé intact.

Ne laissez aucun de ces mythes vous empêcher de tirer le meilleur parti des primes-voyages disponibles :

Mythe 1 : Les cartes de crédit avec primes-voyages comportent des frais annuels élevés

Certaines cartes de primes-voyages n'ont pas de frais annuels. Beaucoup facturent quelque part dans le quartier de 95 $ par an. Habituellement, ces frais peuvent être compensés en utilisant les avantages des cartes : des bagages enregistrés gratuits pour les cartes de marque de compagnie aérienne, par exemple, ou une nuit gratuite chaque année pour les cartes de marque d'hôtel. Même les cartes haut de gamme avec des frais annuels de 450 $ et plus offrent généralement un accès au salon de l'aéroport, des crédits pour compenser les frais de voyage et des taux de récompenses plus élevés qui peuvent plus que payer la carte si vous êtes le bon utilisateur.

Mythe 2 : Les primes de voyage sont difficiles à échanger

Trouver des vols gratuits ou surclassés peut être un défi, en particulier pour les personnes qui ne planifient pas bien à l'avance. Le meilleur moment pour réserver un vol prime est généralement de 9 à 12 mois à l'avance, lorsque les compagnies aériennes mettent ces sièges à disposition pour la première fois. (Il est également avantageux de vérifier fréquemment, car les transporteurs peuvent également ajouter plus de sièges primes en fonction de la façon dont les vols se remplissent.)

Les récompenses hôtelières sont plus faciles à réserver puisque les taux d'occupation sont généralement plus bas. Si vous souhaitez encore plus de flexibilité, envisagez une carte de récompenses de voyage générale qui vous permet d'échanger des crédits contre des achats de voyage ou de transférer vos points vers une variété de programmes pour grands voyageurs.

Mythe 3 : Il est préférable de se concentrer sur un programme pour voyageurs fréquents

Vous voudrez peut-être vous concentrer sur l'obtention de récompenses dans le cadre d'un seul programme grand voyageur si vous avez besoin de beaucoup de points pour un voyage spécial. Mais cela ne signifie pas que vous devez ignorer les autres programmes.

Si vous aimez voyager, il est peu probable que vous le fassiez avec une seule compagnie aérienne ou chaîne hôtelière. De plus, la diffusion de votre fidélité signifie que vous pouvez profiter d'offres spéciales et de promotions qui vous aident à gagner plus de points ou à rendre les points plus précieux à échanger. Les programmes de voyage ont également souvent une tarification dynamique, ce qui signifie que la valeur des récompenses peut varier. Par exemple, une chaîne d'hôtels pourrait avoir des options de rachat moche dans une ville, tandis qu'une autre offre une bien meilleure offre.

Ensuite, il y a la question de la dévaluation. Les programmes dévaluent parfois leurs points et miles, ce qui signifie qu'il en faut plus pour gagner la même récompense. Mais ils ont tendance à le faire à des moments différents. Si vos récompenses ne sont pas concentrées dans un seul programme grand voyageur, vous ne risquez pas de les voir toutes dévaluées en même temps.

Mythe 4 : Les cartes de primes-voyages nécessitent un excellent crédit

Les cartes de récompenses de voyage nécessitent généralement un bon crédit, qui est généralement défini comme un pointage de crédit de 690 et plus sur une échelle de 300 à 850. Certains exigent des scores de 720 et plus. Si vos scores ne sont pas encore là, recherchez une carte qui offre des remises en argent et utilisez-les pour voyager.

Mythe 5 : Les primes de voyage ne valent pas la peine

Les programmes de récompenses de voyage ne sont pas toujours intuitifs, et certains d'entre nous passent beaucoup de temps à essayer de tirer le maximum absolu de chaque point.

Mais vous n'avez pas besoin d'être un pirate de récompenses extrême pour en bénéficier. Il ne faut pas beaucoup d'efforts pour s'inscrire aux programmes de voyageurs fréquents d'un hôtel ou d'une compagnie aérienne, ou pour utiliser une carte de crédit générale avec récompenses de voyage pour les dépenses que vous alliez faire de toute façon. Inscrivez-vous aux newsletters par e-mail des programmes, qui peuvent vous avertir des offres spéciales.

Ensuite, faites un point pour commencer à encaisser ces récompenses, et vous verrez peut-être de quoi il s'agit.

Cet article a été écrit par et a été initialement publié par l'Associated Press.

Anatole Demaret
Anatole Demaret Les programmes pour grands voyageurs ne sont pas aussi coûteux ni aussi compliqués qu'on pourrait le penser, et les avantages peuvent être considérables. Ne laissez pas ces mythes vous décourager.